Perte de poids nouveau château pa. Les secrets de la «Méthode Bondigoux »

perte de poids nouveau château pa

Société L'homme de kg accueilli dans une clinique, près de Toulouse : comment sera-t-il pris en charge?

perte de poids nouveau château pa

La clinique de château de Vernhes à Bondigoux, près de Toulouse, soigne l'obésité. L'établissement va accueillir Alain, l'homme de kg évacué de son appartement à Perpignan. Le Docteur Valérie Laikuen, médecin au service obésité extrême, explique pour Actu Toulouse comment Alain, et les autres patients, y sont soignés.

Dr Frédéric Sanguignol, Directeur de la clinique du château de Vernhes

Actu : Comment définit-on l'obésité? Dr Valérie Laikuen : Cela se fait à partir de l'indice de masse corporelle. C'est un calcul simple : le poids, divisé par la taille au carré, le résultat obtenu définit la sévérité de l'obésité. De 30 à 35 on parle d'obésité modérée, de 35 à 40 d'obésité sévère et plus perte de poids nouveau château pa 40 d'obésité morbide.

Clinique de Bondigoux - Traitement de l'obésité - Château de Vernhes - 31 -

Certains IMC peuvent aller jusqu'àà partir de 40, il y a souvent des maladies associées. Àon se retrouve dans un état de perte d'autonomie totale. VL : Oui, c'est une maladie chronique. Il y a une part de génétique, mais c'est principalement lié au mode de vie.

Le problème, ce sont les comorbidités qui sont en lien avec l'obésité : le diabète de type 2, l'apnée du sommeil, des problèmes cardiovasculaires, de l'arthrose précoce, des douleurs et des problèmes métaboliques.

Avez-vous fréquemment des patients de kilos comme Alain? Comment en arrive-t-on à ce poids? VL : Depuis ces cinq dernières années, c'est de plus en plus fréquent.

Mais pour avoir de bons résultats, il faut faire attention à sa ligne. En revanche, il aide à détoxifier le foie au cours d'un régime. On ne voit plus aucune expression. Cette période a été très difficile pour eux. En dehors de ces horaires, Urgences assurées sur appel préalable au 03 88 82 30

Les causes sont multifactorielles. On est face à des situations complexes, où sont liées des problématiques sociales, des troubles du comportement et de la précarité. Il y a un travail psychologique à réaliser.

perte de poids nouveau château pa

Quand le corps n'est plus reconnaissable, on perd la confiance en soi, la motivation, il faut alors réussir à se retrouver. VL : Cela dépend de l'obésité. De modérée à sévère, nous faisons de la prise en charge et de l'éducation thérapeutique.

perte de poids nouveau château pa

On leur apprend les moyens de se prendre en charge. On organise des ateliers où ils apprennent à mieux se nourrir et à faire des exercices physiques.

perte de poids nouveau château pa

On travaille aussi sur les troubles du comportement alimentaire. Pour les cas d'obésité sévère, on commence par une stabilisation médicale. En général, il y a eu une rupture de soins, et pas de suivi médical. La rééducation leur permet de retrouver de la mobilité, ils réapprennent aussi à mieux manger, puis à faire de l'exercice. La durée du séjour est variable, de trois semaines, pour les cas les moins graves, à un an. Une personne qui pèse kilos peut-elle espérer retrouver un poids normal?

VL : La perte de poids est souvent un objectif pour les patients.

Concrètement, comment ça se passe ?

Pour nous, le principal, c'est d'être à nouveau autonome. Un patient de kilos peut espérer une belle amélioration de sa vie… Et oui, en un ou deux ans, il peut espérer retrouver un poids normal.

Pour conserver sa motivation, on se fixe des objectifs réalistes et on cultive la bienveillance envers soi. On peut aussi puiser dans la nature pour se donner un coup de pouce. Voici quelques suppléments naturels qui favorisent la perte de poids. Les produits MetaSlim de webber naturals offrent des suppléments nutritionnels formulés pour aider à atteindre ses objectifs-minceur sans avoir à sacrifier sa santé. Supplément de gestion de poids étudié en clinique.

VL : Oui. Toutes nos chambres sont équipées de matériel bariatrique adapté aux personnes obèses, N. Cela permet de les aider à retrouver de la mobilité. Nous avons par exemple un portique avec des rails pour marcher, ou un tapis de marche en apesanteur.

Comment avez-vous vécu les périodes de confinement? VL : Nous avons dû adapter nos soins. Les patients qui viennent chez nous sont à risque avec le Covid Les ateliers en groupes ont été annulés, nous travaillons beaucoup plus individuellement maintenant. Nous sommes très rigoureux de ce côté-là.

perte de poids nouveau château pa

La clinique de Bondigoux accueille plus de personnes par an. Alain, actuellement hospitalisé au CHU de Montpellier, la rejoindra dans les prochains jours.

Lire Aussi